31. mars, 2017

J'aime ce luxe...

La mode existe depuis le XVIIIe siècle. Les premiers magazines, La galerie des modes et costumes français ont été publiée dès 1778. On essaye de ressembler depuis aux personnes qui s’illustrent dans ces magazines.

Aujourd’hui, cela ne s’arrête pas à la tenue vestimentaire on essaye d’avoir les mêmes chaussures, les mêmes coupes de cheveux, la barbe pour les hommes, le sac à main pour madame, … Auparavant il n’y avait que les magazines, depuis plusieurs décennies il y a la télévision, le cinéma, la radio, et à cela est venue se rajouter les réseaux sociaux, Internet, … On est constamment envahi. On nous pousse à consommer, à avoir, à ressembler, à vivre comme…

Je pense que tout est utile. Moi-même, j’utilise les réseaux sociaux comme Facebook par exemple, pour deux choses : faire ma publicité pour mon travail, comme je suis indépendant et aussi pour voir mes amis, ma famille, qui vit ici ou en France, en Allemagne, en Angleterre, en Turquie, … D’autres l’utilise pour recevoir des compliments, des idées, pour qu’on leur remonte le moral.

Tout cela pour dire qu’on ne veut pas être rejeter et mais il nous faut être à la page, à la mode. En faisant parti d’un groupe on est pas seul, on est en sécurité, en confiance. On partage, on échange, on discute, on se sent appartenir. Mais alors l’être humain ne peut ÊTRE lui, avec ses propres idées, ses propres convictions, croyances. Où sont ceux qui échappent à la mode, à la vie contemporaine ? Vivent-ils heureux réellement ?

Appelons les vrais.

Sont-ils rejetés pour autant ? Mal aimés ? Jalousés, car authentiquement eux-mêmes ?

C’est de là, que je pense que le vrai luxe, ce n’est pas d’avoir une voiture, une maison, des vêtements, des objets, faire des voyages, mais de vivre pour soi. Sans rendre l’autre jaloux, sans être en concurrence avec qui que ce soit. Se faire plaisir et être un vrai, en lien avec ses propres envies, ses propres besoins. Sans se fier à son voisin, ses amis, la mode.

On voyage alors pour se faire plaisir.

On roule dans une belle voiture alors pour se faire plaisir.

On s’habille alors pour se faire se plaisir.

On va dans de beaux restaurant alors pour se faire plaisir.

Ce n’est pas de l’égoïsme, c’est des choix de vie. Vous verrez d’autres vous suivront et vous dirons grâce à votre audace, qu’eux aussi ont des rêves mais n’ont jamais su en parler et on toujours eut peur du regard des autres. Vous serez un moteur, un déclencheur pour les autres.

Aimez-vous et ceux qui vous aiment réellement resteront avec vous malgré vos choix.

Et je nommerai cela s’aimer et c’est cela le vrai luxe.

Savas Sêngul

Le 31 mars 2017