3. juin, 2016

Journée de la Femme à Bienne

Pourquoi la journée de la femme à Bienne ?

Je me suis toujours posé la question : mais à quoi sert la journée de la femme ?

Les femmes de Paris, de Moscou, de Tunis, de Buenos Aires, de New York et d’ailleurs savent ce qu’elles veulent. Elles ont toutes des objectifs de vie. Une carrière. Elles savent s’occuper de leurs enfants, de leur famille, de leur maison. Elles ont des perspectives d’avenir claires, fondés, réfléchis. Elles conduisent des camions, des avions, elles vont dans l’espace. Elles sont l’égale de l’homme, avec un petit h.

Alors pourquoi cette journée ? Elles n’en ont pas besoin.

On souhaite rappeler à notre ville, à ses habitants que l’on vivra mieux quand on acceptera tous que nous sommes complémentaires. Car certains n’acceptent toujours pas ou ne veulent pas voir une femme être mécanicienne automobile, directrice de prison, joueuse de foot ou cheffe des armées. Donc, l’objectif est de faire savoir à tout le monde qu’on a le choix de sa place dans la société. Il faut être décidé simplement.

On ne veut plus voir de femme coincé dans des métiers ou rôles dit de femme, mais plutôt des personnes qui vivent la vie qu’elles souhaitent vivre.

Notre éducation nous a formatées et la chambre de notre petit garçon doit-être bleue et celle de notre petite rose. Alors, qu’on devrait laisser les enfants jouer à ce qu’ils ou elles veulent. On a trop peur que notre enfant devienne quoi ? Il sera simplement ce qu’il aura lui choisit. Et toute cette peur, cette manière de penser nous amenez au rejet, à la discrimination, au droit de vivre ses passions, ses désirs, ses envies.  

Est-ce que les filles sont plus discriminées ? Non, pas plus que les hommes. Car ces derniers sont aussi stigmatisés. Un homme doit être fort, performant, avoir du muscle. Il ne peut travailler dans une crèche, être infirmier, faire du gym-tonic ou avoir la garde de ses enfants.

Nous avons tous de multiples compétences, de savoir, de capacités alors on doit-être simplement complémentaires. Comme La Lune et Le Soleil. Comme La Terre et Le Ciel. Comme Une eau et Un Feu. Comme Une Molécule et Un Univers. Donc, comme Une Femme et Un Homme.

Apprendre à partager nos savoirs. Accepter que rien de ce que l’on crée, invente n’est sexué quelques soit nos orientations sexuelles.

Nous à Bienne avons décidés de ne pas faire la journée de la Femme, mais La Semaine de La Femme du samedi 05 au samedi 12 mars 2016.  Le 9 organise cette semaine avec Agnès, Dana, Sylvia et vous pourrait participer à plusieurs ateliers comme Reiki, Mandalas, Masages,…

Je suis moi, pour moi.

Savas Sêngul

Le 01-03-2016